La branche égyptienne de l’organisation Etat islamique a revendiqué l’explosion qui a tué neuf personnes dont six policiers lors d’un raid dans un appartement au Caire.

Dans un communiqué mis en ligne sur des sites islamistes, la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a indiqué avoir attiré les policiers dans un appartement du quartier Al-Haram qui avait été « piégé avec des bombes« . « Lorsque les infidèles sont arrivés, les bombes ont explosé« , est-il expliqué.

Le ministère égyptien de l’Intérieur avait fait état du raid jeudi soir de la police contre des suspects de la confrérie interdite des Frères musulmans et affirmé que l’explosion avait eu lieu au moment où des artificiers tentaient de désamorcer une bombe. L’appartement se trouvait le long d’une route qui mène aux pyramides de Gizeh.

L’explosion a également fait treize blessés.