Quatre personnes identifiées sur des images de vidéosurveillance de l’hôtel Splendid ont été entendues ce mercredi dans le cadre de l’enquête sur l’attaque terroriste du 15 janvier dernier. Elles ont été vues en train de parler avec les jihadistes présumés. Par ailleurs, un candidat à la présidentielle nigérienne a également été arrêté.

Un candidat à la présidentielle nigérienne, Adal Rhoubeid, a été arrêté par les autorités burkinabè dans le cadre de l’enquête sur l’attaque de Ouagadougou qui a fait 30 morts le 15 janvier dernier.

Selon une source sécuritaire, « quatre Nigériens » dont Adal Rhoubed, candidat à la présidentielle du 21 février au Niger ont été interpellés pour « vérification de leur identité« . Adal Rhoubed se trouvait à l’hôtel Splendid lors de l’attaque. Selon l’agence de presse Reuters, il avait été libéré avant d’être interpellé alors qu’il venait récupérer ses affaires dans l’établissement.

Adal Rhoubed est le président du Mouvement démocratique pour le renouveau (MDR Tarna) qui défend les intérêt de la communauté touarègue nigérienne.

Une quinzaine de membres de la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ont également été interpellés par les enquêteurs, qui cherchent à établir s’il y a des liens entre les assaillants et des présumés complices. Le porte-parole du MNLA, Mossa Ag Attaher, a ainsi été interpellé avant d’être libéré.

Images de vidéosurveillance

Par ailleurs, quatre personnes ont été identifiées en conversation avec des présumés jihadistes sur des images d’une caméra de sécurité de l’hôtel Splendid. Ces personnes ont été retrouvées et interrogées ce mercredi selon une autre source sécuritaire.